cas pratique 3

Posez vos questions sur la règle
Répondre
Avatar du membre
zeitoun
Sous-lieutenant
Messages : 130
Enregistré le : sam. 19 janv. 2019 15:57

cas pratique 3

Message par zeitoun » dim. 24 févr. 2019 21:12

Bonjour à tous ,

encore une petite série de questions:

1/ Il est écrit page 29 dans "les marqueurs d'action" qu'une artillerie attelée qui se déplace et/ ou dételle prend un marqueur d'action .
Une artillerie avec un marqueur d'action ne peut donc pas tirer après avoir dételer ?

Donc a quoi fait référence le malus -1 pour un tir d'artillerie qui précise :
"-1 tir après déplacement ( prolonge ou bricole par exemple), atteler ou dételer"

2 / une unité de cavalerie veut effectuer un recul face a de l'infanterie qui avance. L'unité de cavalerie a en soutien juste derriere elle une autre cavalerie. Est ce que le soutien recul aussi ou la premiere cavalerie fait elle un passage de ligne si elle le peut pour se mettre derriere le soutien.

De plus si le soutien recul en même temps que la cavalerie, est ce qu'il prend un marqueur d'action pour avoir fait aussi une reaction ?

de quelle distance la cavalerie recule t'elle?

3/ pour rallier une unité il est précisé qu'elle doit être a portée de commandement (p64) soit du général en chef soit du général de division. Pourquoi il est précisé alors qu'une pour rallier cela prend 1PC ou 2 si hors commandement p34 ?
Si c'est le général en chef qui rallie est ce qu'il utilise ces propres PC ou on utilise toujours les PC du divisionnaire?


Ludiquement
Olivier M

Minablo
Brigadier
Messages : 33
Enregistré le : sam. 5 janv. 2019 09:44

Re: cas pratique 3

Message par Minablo » lun. 25 févr. 2019 01:00

Hello

Question 1 : l'artillerie peut :

- rester parfaitement immobile pendant son tour : + 1
- se ré-orienter ou bouger à la prolonge, puis tirer : rien
- se déplacer, dételer et tirer ou tirer, atteler et se déplacer : - 1.

Le marqueur d'action sera mis à la fin de la séquence.

Question 2 : la cavalerie a interdiction de reculer sur son arrière (page 37 ), j'en déduis qu'elle fait demi-tour puis avance, avec un second demi-tour sur place à la fin de son mouvement si elle le souhaite. Il s'agit d'un mouvement normal donc 8 UD pour la cavalerie en colonne par exemple, moins le coût d'un ou deux demi-tours (page 39).

S'il s'agit d'un mouvement normal, le passage de lignes est possible si les conditions sont remplies. Dans la négative, il n'est pas choquant de penser que l'unité en soutien recule elle aussi. Dans ces conditions, les deux unités devraient recevoir un marqueur action. A faire confirmer ou infirmer.

Question 3 : excellente question !

A bientôt JA

Avatar du membre
hcaille
Major
Messages : 454
Enregistré le : jeu. 3 janv. 2019 09:48

Re: cas pratique 3

Message par hcaille » jeu. 28 févr. 2019 16:22

zeitoun a écrit :
dim. 24 févr. 2019 21:12
1/ Il est écrit page 29 dans "les marqueurs d'action" qu'une artillerie attelée qui se déplace et/ ou dételle prend un marqueur d'action .
Une artillerie avec un marqueur d'action ne peut donc pas tirer après avoir dételer ?

Donc a quoi fait référence le malus -1 pour un tir d'artillerie qui précise :
"-1 tir après déplacement ( prolonge ou bricole par exemple), atteler ou dételer"
Si l'artillerie dételle et tire immédiatement elle le fait avec un malus de -1.
Ensuite elle prend un marqueur d'action, qu'elle ait tiré ou pas.
Ce marqueur sert à montrer que l'artillerie a déjà agit et qu'elle ne pourra pas faire de tir d'opportunité et aura -1 si elle est attaquée.
2 / une unité de cavalerie veut effectuer un recul face a de l'infanterie qui avance. L'unité de cavalerie a en soutien juste derriere elle une autre cavalerie. Est ce que le soutien recul aussi ou la premiere cavalerie fait elle un passage de ligne si elle le peut pour se mettre derriere le soutien.

De plus si le soutien recul en même temps que la cavalerie, est ce qu'il prend un marqueur d'action pour avoir fait aussi une reaction ?

de quelle distance la cavalerie recule t'elle?
La cavalerie qui recule doit faire un demi-tour puis ensuite se déplace et fait éventuellement un autre demi-tour.
Elle peut passer à travers un ami en soutien arrière aux conditions habituelles.
Chaque cavalerie située dans les 4 UD d'un ennemi qui avance peut décider de reculer et prend alors un marqueur d'action.
3/ pour rallier une unité il est précisé qu'elle doit être a portée de commandement (p64) soit du général en chef soit du général de division. Pourquoi il est précisé alors qu'une pour rallier cela prend 1PC ou 2 si hors commandement p34 ?
Si c'est le général en chef qui rallie est ce qu'il utilise ces propres PC ou on utilise toujours les PC du divisionnaire?
C'est en effet une coquille page 34.
Dans le chapitre ralliement, c'est bien 1 PC et il faut être à portée de commandement.

Avatar du membre
zeitoun
Sous-lieutenant
Messages : 130
Enregistré le : sam. 19 janv. 2019 15:57

Re: cas pratique 3

Message par zeitoun » ven. 1 mars 2019 00:08

Merci Hervé et JA.

Si c'est le général en chef qui décide de rallier une unité dans son rayon de commandement. On prend ces PC à lui ou au divisionnaire ?

Cordialement
olivier M

Avatar du membre
secu
Chasseur
Messages : 16
Enregistré le : lun. 14 janv. 2019 20:04

Re: cas pratique 3

Message par secu » ven. 1 mars 2019 06:41

Bonjour

Je pense qu'on utilise les PC du général qui rallie.

Secu

Avatar du membre
hcaille
Major
Messages : 454
Enregistré le : jeu. 3 janv. 2019 09:48

Re: cas pratique 3

Message par hcaille » ven. 1 mars 2019 10:11

Tout à fait !

Répondre